Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Centre virtuel de ressources

Centre virtuel de ressources

Observatoire des Risques Psycho Sociaux au sein de la Fonction Publique Territoriale Centre virtuel de ressources

Des agents municipaux dénoncent leur « souffrance » au travail

BurnOut-ok1
Tous les matins, raconte Josette, la petite boule au ventre revient. « Le moral, je l'ai perdu il y a déjà longtemps ». Employée depuis trente ans à la mairie de Grigny, cette Atsem (agent spécialisé des écoles maternelles), n'a pas rejoint son poste hier. Comme une trentaine d'agents, elle participait à un mouvement de grève à l'appel du syndicat SUD. Tous étaient réunis hier devant la mairie pour dénoncer leurs conditions de travail et évoquer leur « souffrance ». 
« Il y a déjà des mois que nous disons que des problèmes existent », pointe le secrétaire adjoint de Sud, Madani Dahmane, avant d'énumérer. « Les problématiques sont essentiellement celles du management : langage inadapté de certains cadres, non-prise en compte des problèmes de santé, sous-effectif dans certains services et non-remplacement systématique des agents en arrêt ». Une autre Atsem, ajoute : « Les conditions salariales sont dures. Le 13e mois n'en est pas un car il s'agit d'une prime versée en deux fois et qui peut s'arrêter du jour au lendemain. »
Magasinier au service entretien, Karim est, souffle-t-il, « à bout ». « J'ai passé 10 ans à travailler dans un local que je partageais avec tous les produits d'entretien. J'ai développé des nodules. On m'a mis dans un autre local, excentré, comme si j'étais en quarantaine. Je suis en dépression ». Les arrêts maladie — particulièrement nombreux à Grigny — seraient la conséquence, disent les agents, de la « non prise en compte de la souffrance ». Dans un courrier adressé à ses agents, le maire communiste Philippe Rio, assure que le dialogue social est sa priorité et dit être en train de rencontrer tous les agents. Il y rappelle qu'il a fait voter une motion contre le jour de carence et diminuer la précarité de l'emploi ou encore fait augmenter le pouvoir d'achat des agents de catégorie C.
Insatisfaits de la réunion qu'ils ont eue en mairie hier matin (et dont le maire compte se servir comme base de travail), les agents assurent qu'ils feront une grève illimitée en septembre.

Le Parisien

http://www.leparisien.fr/espace-premium/essonne-91/des-agents-municipaux-denoncent-leur-souffrance-au-travail-28-06-2013-2934529.php#xtref=https%3A%2F%2Fwww.google.fr%2F

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article