Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Centre virtuel de ressources

Centre virtuel de ressources

Observatoire des Risques Psycho Sociaux au sein de la Fonction Publique Territoriale Centre virtuel de ressources

Evaluer les risques psycho-sociaux dans les petites structures du médico-social

Un outil d'évaluation des risques psycho-sociaux dans les petites structures du secteur sanitaire et social, a été développé par l'INRS, en collaboration avec la Direction générale du travail. Il a été présenté lors du congrès Préventica sur la santé au travail, organisé à Marseille.

Fotolia_17647094_XS-300x200-250x166Les risques psychosociaux (RPS) traduisent "un malaise, un mal être, un ressenti que les salariés ne savent pas toujours exprimer", a expliqué Boris Vieillard, chargé de mission à la cellule RPS de la Direction générale du travail (DGT).

Ces risques ne sont pas définis juridiquement en France. Ils sont d'origine et de nature variée et mettent en jeu l'intégrité physique et la santé mentale des salariés.

"L'exposition aux RPS est plus forte dans le secteur médico-social", a ajouté Marc Malenfer, chargé de projet prévention dans les petites entreprises à l'INRS.

"Small" n'est pas toujours "beautiful"

Marc Malenfer a rappelé que les enquêtes sur ce phénomène montrent un effet de taille : plus la structure est petite, moins cette problématique est prise en compte. Les petites structures sont aussi celles qui font le moins appel à une aide extérieure.

De plus, les outils classiques ne sont souvent pas adaptés aux institutions de moins de 50 salariés. Par exemple, les questionnaires individuels sont peu pertinents, car les échantillons sont trop petits et l'anonymat difficile à préserver.

L'INRS et la DGT ont donc réalisé un outil d'aide à l'évaluation spécifiquement dédié aux petites entreprises, avec une version adaptée au secteur sanitaire et médico-social.

Analyse, mode d'emploi

Ils préconisent une démarche en trois étapes :

- constituer un groupe de travail représentatif de l'ensemble du personnel

- évaluer avec le groupe les risques en utilisant l'outil "Faire le point" et le cas échéant utiliser l'outil "Analyse des « situations-problème »"

- intégrer le résultat de l'évaluation des RPS dans le document unique et programmer les actions de prévention

L'outil "Faire le point" (téléchargeable ici) est composé d'une grille sous forme Excel comprenant une quarantaine de questions, à renseigner collectivement. Ces questions sont très concrètes ("La structure fait-elle face à un problème d'absentéisme ?", "A-t-elle reçu des plaintes d'usagers ou des autorités ?", "Les salariés peuvent-ils influer sur le temps passé avec les résidents," etc.). Les réponses sont faites en cochant des cases ("oui", "non", "parfois").

Un tableau de résultats est généré lorsque l'ensemble des réponses a été reporté dans l'outil. Celui-ci permet de se situer par rapport aux principaux facteurs de RPS. Une synthèse fournit ensuite des clés de compréhension et donne les pistes d'actions pour planifier des mesures de prévention des RPS. Parfois, un recours à une aide extérieure est préconisé.

"Cet outil est adapté à une structure dont la situation n'est pas dégradée et où il existe un dialogue social", prévient Marc Malenfer.

Il n'a pas vocation à être "un tableau de score" mais doit servir à détecter les premiers signes de dysfonctionnement et à mesurer le niveau de maturité de la structure en prévention, a-t-il ajouté.

Rédaction ActuSoins, avec Direct Hôpital

 

 http://www.actusoins.com/22949/risques-psychosociaux.html

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article