Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Centre virtuel de ressources

Centre virtuel de ressources

Observatoire des Risques Psycho Sociaux au sein de la Fonction Publique Territoriale Centre virtuel de ressources

Les facteurs de risques psychosociaux au travail

pdf 
Télécharger l'article

Une approche quantitative par l’enquête Sumer

Par Jennifer Buédu même auteur, Chargée d’études au département conditions de travail et santé, de la Direction de l’animation et de la recherche des études et des statistiques; elle est membre du comité d’exploitation Sumer. jennifer.bue@dares.travail.gouv.fr

Et Thomas Coutrotdu même auteur, Chargé d’études au département conditions de travail et santé de la Direction de l’animation et de la recherche des études et des statistiques; il est membre du comité d’exploitation Sumer. thomas.coutrot@dares.travail.gouv.fr

Et Nicole Guignondu même auteur, Chargée d’études au département conditions de travail et santé, de la Direction de l’animation et de la recherche des études et des statistiques; elle est membre du comité d’exploitation Sumer. nicole.guignon@dares.travail.fr

Et Nicolas Sandretdu même auteur, Médecin inspecteur régional du travail, il est membre du comité d’exploitation Sumer. nicolas.sandret@travail.gouv.fr

 

Les évolutions du travail ont placé sur le devant de la scène de nouveaux risques professionnels. L’intensification du travail (Askenazy, Cartron, Coninck, Gollac, 2006), la montée du travail relationnel en contact avec le public (Gadrey, 2003), l’effritement des collectifs de travail (Dejours, 1998) ont induit des risques dits « émergents » qualifiés de « risques psychosociaux ». « Stress », « violence », « harcèlement moral », « souffrance au travail »... autant d’expressions apparues récemment dans le débat public pour caractériser les perturbations de la santé mentale (et physique) des travailleurs liées aux évolutions du travail (INRS, 2006).

Ces termes ne font cependant pas l’objet de définitions stabilisées, et la frontière n’est pas toujours clairement tracée entre les facteurs de risques (par exemple le stress, les tensions avec les collègues ou le public) et les effets sur la santé mentale (par exemple la souffrance mentale ou la dépression). En outre les avis divergent sur la définition et le degré relatif de gravité des divers termes employés, ainsi que sur leur réelle importance empirique au-delà d’un effet de mode. L’ambition de cet article n’est pas tant de fournir des apports théoriques à ce débat, que de proposer des éléments de quantification statistique à propos de certains des principaux facteurs de risques psychosociaux au travail susceptibles d’entraîner une dégradation de la santé mentale et physique des salariés. On ne s’intéressera donc pas ici à la nature des troubles provoqués par ces risques, ni aux mécanismes par lesquels les expositions provoquent des troubles, mais aux facteurs de risques eux-mêmes, tels qu’ils sont décrits par les salariés interrogés dans le cadre de l’enquête Sumer 2003.

 Dans un premier temps on présentera la méthodologie de l’enquête et les risques professionnels tels qu’ils sont appréhendés par l’enquête. Puis on présentera les résultats de Sumer concernant les trois indicateurs qui ont été retenus par ses concepteurs pour décrire les risques psychosociaux: les agressions provenant du public, les comportements hostiles s’inscrivant dans la durée, et le « job strain » issu du modèle « demande/latitude » de Karasek avant de conclure sur les prolongements qui permettent une meilleure appréhension statistique de ces phénomènes et une réflexion sur la prévention.

pdf 

 Télécharger l'article

Bué Jennifer et al., « Les facteurs de risques psychosociaux au travail », Revue française des affaires sociales 2/ 2008 (n° 2-3), p. 45-70 - URL : www.cairn.info/revue-francaise-des-affaires-sociales-2008-2-page-45.htm.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article