Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Centre virtuel de ressources

Centre virtuel de ressources

Observatoire des Risques Psycho Sociaux au sein de la Fonction Publique Territoriale Centre virtuel de ressources

FPT, Baromètre Bien-être au travail 2014 : La confiance en l’avenir pulvérisée

«No future »… Epuisés par des années de « fonctionnaire bashing » qui imprègnent l’imaginaire commun de l’image d’une fonction publique pléthorique, privilégiée et absentéiste, les territoriaux lâchent prise.

 

Alors que neuf directeurs généraux de collectivité sur dix font de la gestion des RH le principal levier d’une plus grande efficience (Lire notre dossier : Les DG des collectivités contraints à l’exploit), les agents se sentent d’autant plus réduits à une variable d’ajustement que l’avenir laisse augurer de grandes réorganisations fonctionnelles.

 

Un profond décalage - Sans doute la raison pour laquelle d’ailleurs, sans y être franchement hostiles, les réformes annoncées les laissent plutôt dubitatifs : 46 % contre la nouvelle carte des régions, 55 % contre la suppression des départements… jusqu’à la refonte de la carte intercommunale qui, derrière une majorité de 57 % en sa faveur, révèle en réalité un profond décalage entre des cadres A « partants » à 80 % et des agents d’exécution réticents pour moitié !

 

Minés par l’ensemble de ces éléments, les territoriaux traversent une grave crise de confiance. Ainsi, près de sept sur dix ne croient plus ni en la FPT, qui accuse là un décrochage de onze points en douze mois, ni en leurs perspectives d’évolution au sein de leur administration actuelle…

confiance-avenir

Focus

« Entendre les craintes »

Denis Monneuse, chercheur associé à l’institut d’administration des entreprises de Paris de l’université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne

La confiance est à la base de la motivation au travail. Il s’agit de la confiance envers sa hiérarchie et ses collègues, mais aussi de celle en l’avenir et en sa capacité de progresser. C’est là que le bât blesse : on retrouve ici ce que l’on observe chez des salariés du privé qui craignent les effets de la crise sur leur emploi. Cette défiance est insidieuse : elle mine le moral et encourage la propagation de rumeurs. Il peut en résulter une baisse de la concentration et de l’implication, donc de la qualité de service, et un risque accru d’accident de travail. A la hiérarchie de ne pas être dans le déni mais, au contraire, d’entendre les craintes… Tout en redoublant de pédagogie pour donner des perspectives et rassurer.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article